Lancer son entreprise : les bons réflexes à adopter

0

Dans un contexte ou le marché de l’emploi tend à s’appauvrir dans de nombreux secteurs d’activité, la création d’entreprises va bon train (avec un bond de 4,7% enregistré par l’Insee en 2017). Une tendance boostée par le régime des autoentreprises qui devrait s’intensifier dans les prochaines années. Mais entreprendre ne s’improvise pas et réclame quelques précautions pour ne pas venir nourrir les rangs des nombreuses entreprises à faire faillite moins de 3 ans après la date de leur création.

Identifiez un point de douleur :

Entreprendre en LorraineEn marketing, le point de douleur est une sensation de frustration qui naît d’un manque ou d’un besoin non satisfait ou partiellement satisfait. Le but de votre entreprise devra être d’apporter une réponse crédible et efficace à ce manque. Pour un commerce, il peut s’agir d’une marque que les clients locaux sont frustrés de ne pas trouver autour de chez eux, pour un artisan, de travaux particuliers que les entreprises locales ne sont pas en mesure de réaliser ou dans des délais trop longs compte tenu d’un carnet de commandes trop fourni. Il peut aussi s’agir d’un service qui vise à faciliter la vie de vos clients ou à leur apporter plus de confort. Soyez attentif aux personnes qui vous entourent et essayez de repérer l’un de ces points de douleur que vos qualités naturelles ou vos compétences acquises (ou à acquérir) pourraient soulager.

Réalisez une étude de marché :

Certes, il y aura toujours quelques amis pour vous souffler que votre idée est géniale et vous assurer qu’ils seront vos premiers fidèles clients. Il est cependant préférable de ne pas généraliser leur attitude amicale et bienveillante à l’ensemble de la population, de se méfier de tous ceux qui trouvent votre idée séduisante mais rechigneront à sortir leur carte bleue au moment de passer à la caisse. C’est pourquoi une étude de marché reste un des meilleurs moyens de tester votre idée auprès d’un public réel, de s’assurer que l’offre n’est pas déjà saturée, et de pouvoir évaluer avec une relative précision le montant que vos potentiels clients sont prêts à débourser pour s’offrir votre produit ou votre service. Les outils de marketing digital permettent aujourd’hui de tester la validité de votre idée avant de débourser le moindre centime dans la mouvance de ce qu’on a coutume d’appeler la Lean Startup, d’après un concept développé par Eric Ries. Toutefois, si certains des outils prônés par Eric Ries pourront vous donner des idées pour tester votre offre, cette méthode se révèle plus adaptée à la conquête d’un marché national et à la vente en ligne qu’à une idée de commerce locale.

Lancez-vous !
Le perfectionnisme est une forme de procrastination

creer-societe-meuse02S’il est nécessaire de prendre un certain nombre de précautions avant de se lancer, les multiplier à l’infinie peut tourner à la procrastination stérile. Il est dans la plupart des cas impossible de prévoir le succès ou l’échec d’une entreprise. Il y aura toujours une part de prise de risques. Il faudra compter avec des imprévus, beaucoup d’imprévus. Et une grande partie de votre succès futur sera de toute façon déterminé par votre capacité à gérer le changement et l’habileté dont vous ferez preuve pour transformer ces imprévus en opportunités. L’histoire de toutes les grands entreprises est jalonnée de ratés. Même les ingénieurs de chez Facebook, pourtant parmi les plus doués au monde, buttent encore aujourd’hui sur de nombreux bugs lorsqu’ils font évoluer l’interface de leur réseau social. Mais rien n’est irréparable, tant qu’on sait rester vigilant et à l’écoute.

Ne négligez pas l’identité de votre marque

image de marque à Verdun, Bar le Duc et en MeuseVotre entreprise ne pourra être pérenne que si les gens vous remarquent et se souviennent de vous. Ce qui n’est possible que si l’identité de votre marque a été soigneusement pensée et développée (aussi appelée branding). La mémorisation d’une marque, et la notoriété qui en découle, est un processus plus ou moins long selon le domaine d’activité visé, mais partir sur de bonnes bases permettra à vos clients et prospects de retenir votre nom d’entreprise et tout ce qui s’y rattache : produits ou prestations proposées, mais aussi valeurs, philosophie… Il est pour cela impératif de construire votre différence et la manifester aussi bien dans votre identité visuelle et votre communication que dans chaque étape du service client. Elle est l’ADN qui doit guider toutes vos actions comme celles de tous vos employés. Le même discours doit être adopté par tous dans le cadre d’une « culture d’entreprise » si chère aux américains mais souvent négligée chez nous.

Ne négligez pas le marketing

Le régime des autoentreprises facilite tant les démarches qu’il est aujourd’hui possible de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale en seulement quelques clics. Ce qui ne doit pas vous empêcher de penser votre entreprise comme une vraie entreprise, ayant un plan de route précis, avec des objectifs, et se donnant les moyens de les atteindre. Sans compétences ou accompagnement sérieux en marketing, il y a de fortes chances que vous naviguiez à vue et risquiez de vous perdre en chemin. Un plan marketing sera votre boussole. Il vous fournira des indicateurs précieux pour atteindre vos objectifs.

Ne négligez pas votre publicité

Lancer son entreprise en MeuseUne fois la validité de votre concept approuvée et vos prospects identifiés, il reste à trouver le moyen de leur faire connaître la mise sur le marché de votre produit ou de vos services. Comment comptez-vous vous y prendre ? Il n’y a pas de recette miracle en la matière, mais si vous visez un public de particuliers, sachez que la prospection téléphonique n’a vraiment – mais alors vraiment – plus la cote. Sans parler du porte-à-porte, qui ne semble plus réservé qu’aux seuls témoins de Jéhovah. Il existe quelques médias en Meuse qui pourront vous faire sortir de l’anonymat, dont Meuz’Info fait partie. Une présence en ligne est également fortement recommandée, et pas uniquement sur les réseaux sociaux qui ne permettront pas aux recherches Google de pointer vers votre page (sauf à taper précisément le nom de votre entreprise, mais pour ca il faut déjà vous connaître donc être déjà client).

Gardez du temps pour travailler SUR votre entreprise

Travailler sur son entreprise à VerdunLorsque votre entreprise sera lancée, ne perdez jamais de vue qu’elle progresse dans un monde en perpétuelle évolution, où il faut innover plus rapidement que la concurrence pour survivre. Et cela est vrai pour toute entreprise, pas uniquement les starups. Même une petite PME du bâtiment pourrait voir le nombre de ses commandes s’effondrer en négligeant sa visibilité web ou en restant à la traîne en matière de matériaux écologiques et de respect des nouvelles normes. Et puis vous vous lasserez bien vite si vous ne faites pas évoluer votre entreprise, ne vous fixez pas de nouveaux défis. C’est pourquoi il est indispensable de réserver un créneau suffisamment long, au moins une fois par mois, pour travailler non pas POUR votre entreprise mais SUR votre entreprise. Réunissez autour d’une table vos collaborateurs et permettez leur de faire remonter l’information pertinente. Interrogez-les sur ce qui selon eux permettrait de résoudre les problèmes qu’ils rencontrent à leur niveau. Vous ne pourrez pas être partout et ces informations vous seront précieuses pour prendre des décisions éclairées.

Entourez-vous d’autres chefs d’entreprise

Réunion Meuse Entreprendre

L’association Meuse Entreprendre réunit chaque semaine des chefs de petites et moyennes entreprises autour d’un petit-déjeuner convivial.

La fréquentation d’autres chefs d’entreprise peut constituer une réelle source de motivation. Des réseaux de chefs d’entreprise et cadres dirigeant locaux tel que Meuse Entreprendre dans le Nord Meusien ou BNI du côté du Barrois peuvent vous permettre de constituer un réseau de professionnels soumis aux mêmes difficultés que vous et d’unir vos forces dans le cadre d’une synergie positive. Tout en partageant des informations précieuses pour développer vos affaires.

Vous souhaitez faire rayonner votre activité sur le département de la Meuse ? N’hésitez pas à nous demander conseil, c’est gratuit et ca ne vous engage à rien.
Vous pouvez nous contacter par mail en remplissant un formulaire de contact
Ou nous passer directement un petit coup de fil au 06 68 45 39 03.

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

Meuz’Info & Meuz’Com : 06 68 45 39 09
Partager :

À propos de l'auteur

Directeur de publication Rédacteur, photographe et graphiste

Laisser un commentaire