Bandeau Le grand Festival

L’Ouvrage de la Falouse retrouve la parole

0

L’ouvrage de la Falouse embarque désormais un important dispositif de sonorisation pour encore plus d’immersion. La scénographie tire ainsi encore davantage profit de l’important travail de recherche mené par Frédéric Radet et son équipe pour proposer une reconstitution aussi fidèle que possible de la vie à l’arrière du front.

L’ouvrage de la Falouse proposait déjà depuis 2010 une immersion dans un fort parfaitement conservé puisque n’ayant subi aucun bombardement durant le confl it. Une trentaine de mannequins s’adonnant à diverses activités (cuisine, repos, correspondance) y prennent place pour retranscrire avec un maximum de réalisme la vie à l’arrière du front. « Si l’ouvrage était notamment destiné à accueillir des soldats pendant leur période de repos ou de convalescence, il ne faut pas oublier que nous étions en période de guerre et qu’une attaque pouvait surgir à tout moment », rappelle Frédéric Radet, le Maître des lieux. Si la grande tourelle et les tranchées qui entourent l’ouvrage ne manquent pas de le rappeler, l’ambiance sonore qui s’invite désormais dans l’ouvrage donne à entendre les bombardements qui sévissaient avec régularité aux alentours. La tourelle accueille un énorme caisson de basses qui en s’appuyant sur la caisse de résonance produite par les douves souterraines laisse imaginer l’angoisse que pouvait faire naître un obus explosant à proximité.

Le son au service de l’atmosphère

Mais les explosions, aussi spectaculaires qu’elles soient, ne sont pas seules à insuffl er un complément d’âme à l’ouvrage. Des bruitages plus subtiles, tels que ceux des téléphones, des machines à écrire et même des mannequins de cire qui s’expriment, participent à l’immersion. « Les propos tenus par les personnages ont été tirés des journaux intimes et correspondances », précise Frédéric Radet, toujours soucieux d’exactitude. Si le guide commence chaque visite en racontant l’histoire de la Falouse, il laisse ensuite les visiteurs se promener librement pour prendre le temps de découvrir chaque lieu de vie à leur rythme.

Ouvrage de la falouse

Toujours plus de tranchées

En parallèle de ce travail de sonorisation assuré par Jenny-Audio, l’ouvrage de la Falouse a également fait l’objet de travaux extérieurs, où les tranchées continuent à être creusées sur le flan Ouest d’après les plans retrouvés. Pour une plongée toujours plus réaliste dans les entrailles de la Grande Guerre.

TARIFS : ADULTES : 5,50€
ENFANTS (à partir de 10 ans) : 2,50€

OUVRAGE DE LA FALOUSE : Lieu-dit le « Plat d’Houillon » – Entre Belleray et Dugny/Meuse – Frédéric Radet : 06 83 27 13 34
Partager :

À propos de l'auteur

Directeur de publication Rédacteur, photographe et graphiste

Laisser un commentaire