Bandeau Le grand Festival

Faire du sport une habitude

0

Vous avez lu notre article sur les bienfaits du sport et êtes plus que jamais convaincu de la nécessité de vous y mettre « sérieusement » ? Alors voilà quelques astuces à mettre en place le plus rapidement possible pour éviter de céder au découragement.

Faites simple et pratique

Peu importe le sport sur lequel vous jetez votre dévolu, l’essentiel est qu’il puisse s’intégrer à vos journées aussi simplement qu’une paire de baskets ou un maillot de bain dans un sac, de manière à ce que vous puissiez le pratiquer avec régularité. Inutile de vous lancer dans l’escalade si le mur le plus proche se trouve à 50 km de chez vous ou le parachutisme. Faites simple, pratique, accessible. Vous pourrez toujours vous lancer de nouveaux défis une fois devenu sportif confirmé.

Miser sur les habitudes plutôt que sur la motivation

Il est fortement déconseillé de miser uniquement sur la motivation, laquelle a une fâcheuse tendance à se défiler un peu trop souvent. Pour que la pratique d’un sport puisse devenir régulière et ainsi apporter les effets bénéfiques évoqués dans l’article précédent, il lui faut accéder au rang d’habitude. Car comme l’expliquait si bien William James, père de la psychologie moderne, nous sommes avant tout des paquets d’habitudes. Et si on ne connaît que trop bien la difficulté à se débarrasser des mauvaises, s’en forger de nouvelles n’est pas beaucoup plus aisé. Voici toutefois quelques moyens d’y parvenir.

Diminuer la quantité d’énergie d’activation nécessaire

Sport-habitude01Vous avez forcément déjà ressenti ce que les psychologues appellent l’énergie d’activation. Il s’agit du « coup de pied aux fesses » nécessaire pour sortir de son inertie et se mettre à l’action. Réduire la quantité d’énergie d’activation nécessaire pour se mettre au boulot est donc la première chose à faire pour éviter que votre inertie ne coupe un élan trop difficile à prendre. Il peut tout simplement s’agir de préparer à l’avance votre sac de sport et de le ranger directement dans le coffre de votre voiture, ou d’enfiler votre tenue de sport dès le réveil. Qui seront autant de résistances à vaincre en moins au moment de vous lancer. Si votre sac de piscine vous attend dans le coffre de votre voiture avec un sandwich, vous aurez bien plus facile à consacrer votre pause déjeuner à la natation (ou à vous y rendre tout de suite après le travail) que s’il vous faut repasser chez vous préparer vos affaires… Il est de ce point de vue fortement conseillé de ne pas céder à l’appel du canapé entre votre journée de travail et votre séance de sport. Vous aurez beaucoup plus facile à vous rendre directement au sport après le travail, tant que vous êtes dans l’élan, que si il vous faut réactiver votre énergie d’activation en fin de journée.

Cette astuce est aussi valable pour ceux qui souhaitent éradiquer de mauvaises habitudes. Il suffit alors de faire l’exacte opposé, à savoir augmenter la quantité d’énergie d’activation nécessaire. S’il vous faut sortir acheter un paquet de cigarettes (ou du chocolat) pour vous livrer à votre pêché, vous aurez plus de difficulté à le faire que si un paquet vous fait de l’oeil depuis votre table basse.

Limiter les choix au maximum

Sport-habitudePlus vous vous laisserez de choix, plus votre volonté diminuera, et plus vous risquerez de vous démotiver. La surabondance de possibilités sape nos réserves de motivation de la même façon que la maîtrise de soi est une ressource limitée qui se tarit à force d’en abuser. Le meilleur moyen de s’adonner régulièrement à son sport consiste donc à limiter la quantité de questions à se poser, voire à ne pas s’en poser du tout. Limitez-vous à un sport, que vous pratiquerez à des moments de la semaine déterminés à l’avance. Et surtout ne vous laissez pas le choix. Si chaque soir en rentrant vous devez vous demander quoi, où, quand, comment, avec qui… Vous aurez épuisé vos réserves de motivation avant de vous décider. C’est pourquoi il est important de déterminer un plan précis en prenant des avant-décisions.

Pratiquez sans vous poser de questions

Après quoi la pratique répétée sera le seul moyen de permettre à votre nouvelle habitude de s’enraciner dans la chimie nerveuse de votre cerveau selon un processus plus ou moins long, pouvant nécessité entre un et quelques mois. Tant que votre nouvelle pratique n’aura pas accédé au rang d’habitude, il est indispensable de la placer aussi près du chemin de moindre résistance que possible, en mettant en place les démarches expliquées précédemment.

Faites le savoir autour de vous !

Une autre clé consiste à raconter partout autour de vous que vous vous êtes mis au sport. Abandonner deviendra alors beaucoup plus difficile dans la mesure ou un autre levier psychologique très puissant oeuvrera en sens inverse : la fierté.

Partager :

À propos de l'auteur

Directeur de publication Rédacteur, photographe et graphiste

Laisser un commentaire