Bandeau Le grand Festival

Edito – novembre 2015

0

Tandis que les fêtes de fin d’année approchent, beaucoup de commerçants meusiens redoutent la concurrence de la vente en ligne qui se fait chaque année un peu plus sentir. Plutôt que de geindre et de s’apitoyer sur leur impuissance face à une évolution des modes de consommation qui leur échappe, ils ont pour beaucoup d’entre eux – présents dans ces pages – préféré retrousser leurs manches et se battre avec leurs armes.

Un accueil, des conseils personnalisés, un sourire, de la conversation, voire de l’humour… Autant d’ingrédients que viendront rehausser des animations de centre-ville féériques (comme vous les découvrirez dans nos articles à paraître). Car les fêtes sont aussi synonymes de convivialité, et si Internet est une révolution technologique majeure avec laquelle il faut composer (et qui ouvre d’incontestables perspectives), il faut bien admettre que les rapports commerciaux perdent de leur humanité quand l’acte d’achat se résume à cliquer sur des liens hypertextes. Les algorithmes, aussi intelligents soient-ils, ne remplaceront jamais la complicité partagée avec vos commerçants. Alors pensez-y au moment d’acheter vos cadeaux. Il sera trop tard ensuite pour regretter la désertification des centres villes dont beaucoup craignent déjà qu’elle soit en marche.

Partager :

À propos de l'auteur

Directeur de publication Rédacteur, photographe et graphiste

Laisser un commentaire