Bandeau Le grand Festival
publireportage

La Grande Guerre autrement

0

Restauré par cinq copains passionnés, l’ouvrage de la Falouse donne à découvrir l’unique fort intact visitable en Meuse. Dans le cadre d’un partenariat avec l’association Les amis de la Tranchée, il vient de se renforcer d’une tranchée reproduite à l’identique pour une immersion encore plus totale dans la vie des soldats à l’arrière du front en 1916.

Une tranchée reproduite à l’identique

Grande Guerre bataille VerdunDepuis son ouverture au public en 2010, l’Ouvrage de la Falouse continue à faire l’objet de travaux. En plus des infimes petites modifications apportées par souci de perfectionnisme par les propriétaires du site, Laurent Ladrosse, Président des amis de la Tranchée, est venu proposer ses services pour la reconstitution des tranchées qui encerclent l’ouvrage d’après les plans d’époque. « Chaque coup de pelle nous apporte la confirmation que nous reproduisons la tranchée à l’identique », explique ce passionné, déjà à l’initiative de la Tranchée de Mogeville qui avait rencontré un grand succès. Chaque semelle ou morceau de fil de fer exhumé lui confirmant qu’il creuse bien au bon niveau. Si cette tranchée constitue une nouveauté à découvrir, il ne faudrait pas oublier pour autant la visite du reste de l’ouvrage que Frédéric Radet commente avec toujours autant de ferveur depuis 7 ans.

Une immersion dans la vie des soldats à l’arrière du front

L’intérieur de l’ouvrage présente pour sa part la vie à l’arrière du front. En plus de l’important travail de restauration, Frédéric Radet et ses amis ont oeuvré à une véritable mise en scène de ce lieu de mémoire à travers la présence de 30 mannequins plus vrais que nature. L’idée étant de reconstituer la période de repos d’une dizaine de jours qui était accordée aux soldats à travers 14 espaces (chambres, infirmerie, cuisine…). Un pan moins connu de notre histoire, mais tout aussi essentiel où ils retrouvaient le temps de vivre, prendre un repos bien mérité ou se rétablir d’une blessure et entretenir leur correspondance.

Avant chaque visite, Frédéric prend le temps de raconter aux visiteurs l’histoire de cette fortification. « Je souhaite que les gens repartent en ayant appris quelque chose », insiste-t-il. Après quoi ils sont libres d’y passer le temps qu’ils souhaitent pour s’imprégner de la mémoire dont ce lieu unique est porteur.

Tarifs : Adultes : 5,50€
Enfants (à partir de 10 ans) : 2,50€

Ouvrage de la Falouse : Lieu-dit le « Plat d’Houillon » – Entre Belleray et Dugny/Meuse – Frédéric Radet : 06 83 27 13 34
Partager :

À propos de l'auteur

Directeur de publication Rédacteur, photographe et graphiste

Laisser un commentaire